Web

La NASA restitue en images de synthèse une supernova

Now Reading
La NASA restitue en images de synthèse une supernova

C’est un phénomène historique, totalement inédit. Pour la première fois, la NASA a pu reconstituer l’explosion d’une étoile dans une vidéo d’animation d’une trentaine de secondes, publiée le 21 mars. Pour arriver à cela, un travail de longue haleine a été mis en place par les équipes. Explication de cet incroyable document.

Un événement extrêmement rare

Lancé en 2009 par la NASA, le télescope spatial Kepler avait pour objectif l’étude de la luminosité des étoiles. Depuis trois ans, des chercheurs analysent ainsi les données recueillies au sein de 50 trillions d’étoiles (NB : un trillion représente un milliard de milliards, soit dans notre cas 50 suivis de 18 zéros !), ce qui a permis de dévoiler une découverte fascinante : une violente supernova, soit l’explosion d’une étoile, nommée KSN2011d.

Cette dernière, cinq cent fois plus grosse que le Soleil, lui-même cent neuf fois plus grand que la Terre, s’est désintégrée en libérant une onde de choc puissante, propagée à plus de 30 000 kilomètres par seconde dans l’Univers. Le phénomène a duré une vingtaine de minutes et s’est déroulé en 2011. La vidéo en images de synthèse qui en ressort est à couper le souffle : une explosion, un flash vertigineux, shock breakout, des jets de plasma ; la mort d’une étoile est spectaculaire !

Une deuxième supernova a été enregistrée, KSN2011a, mais n’a pas généré d’éclair lumineux.

Si l’événement est bref à l’échelle de l’univers, sa période d’expression peut parfois durer plusieurs mois.

Des données précieuses

Connu sous le terme d’ « évasion de choc » par les astronomes, cette manifestation est très difficile à observer, d’où la rareté de ce document. Les informations qui en découlent sont une source précieuse pour mieux comprendre les origines de la vie, dans le temps et l’espace.

Selon Steve Howell, chercheur de l’équipe Kepler à la NASA, « tous les éléments lourds dans l’univers proviennent d’explosions de supernovas. Par exemple, l’argent, le nickel et le cuivre dans la terre et même dans nos corps sont venus de la mort explosive d’étoiles. La vie existe grâce aux supernovæ ». Et c’est bien là où réside le paradoxe de ce phénomène, qui attise la curiosité des plus grands chercheurs : la disparition violente d’un élément donne naissance à d’autres…

Une prochaine mission K2 est d’ores et déjà programmée par la NASA, pour continuer et avancer dans la recherche des supernovæ, qui surviennent une à trois fois par siècle… Il faudra donc encore un peu de patience.

What's your reaction?
Love It
0%
Like It
0%
Want It
0%
Had It
0%
Hated It
0%
About The Author
Elie